— L'actualité à Picquigny —


Picquigny vient de perdre son doyen

 Nous avons appris avec une grande tristesse que Monsieur Roger FRISCOURT, doyen de Picquigny s’est éteint à l’âge de 99 ans. Figure bien connue de notre village, cet homme au tempérament énergique fut le directeur de l’entreprise SAMCO longtemps basée à Picquigny. Depuis sa retraite, il vivait avec son épouse dans un coquet pavillon au milieu d’un jardin dont le fleurissement remarquable était régulièrement récompensé lors du concours annuel des maisons fleuries.

Monsieur et Madame Friscourt avaient fêté en 2017 leur noces de platine.

À Madame Friscourt et à toute la famille, nous présentons nos condoléances émues.

 

Sur la photo, Monsieur Roger FRISCOURT, entouré  du maire, de son adjointe et de son épouse à l'occasion de leurs  noces de platine.

Les obsèques ont eu lieu mercredi 28 à 15h00 au cimetière de Picquigny

De riches journées du patrimoine à la collégiale

 Cette année les visiteurs peuvent admirer une exposition de photos et cartes postales anciennes et ont eu le bonheur d'assister à un magnifique récital de clavecin.

• Patrice Padé et Alain Belguise, deux Picquinois amoureux de leur village nous font partager les documents photographiques sur le Picquigny d'antan, qu’ils ont patiemment collectés au cours des années.

 

• Samedi, en fin d’après-midi, devant plus de 80 spectateurs, Hélène Diot, nous a fait découvrir ou enrichir nos connaissances sur un instrument un peu méconnu qui fut l’ancêtre du piano et dont dès sa tendre enfance elle s’est prise de passion, au point d’en devenir une virtuose de tout premier plan.

 

Philippe Bruneel, et les membres de l'association "Les Amis de la Collégiale" avaient tout lieu de se réjouir de la tenue de ce premier concert après des mois de silence dû à la pandémie.

(Photos agrandissables par clic.)

Rentrée scolaire :

15 août : une messe en plein air entre deux averses

Je suis confiant affirmait l'abbé Nicolas juste après la fin d'une forte averse qui aurait pu faire douter paroissiens et membres du conseil municipal. Et de fait, plus une goutte d'eau ne tomba jusqu'à la fin de la célébration !... Un petit miracle diront certains.

Masques et distances de rigueur, des bancs avaient été disposés à cet effet en dehors de l'enceinte du parking de la grotte permettant aux quelque 240 fidèles de participer à l'office.

Pas de verre de l'amitié, cette année, maudit virus, mais un stylo souvenir de l'évènement offert à chaque participant par la mairie et l'abbé Nicolas Jouy.

Quatrième distribution de masques à Picquigny

 

 

 

Les habitants de certaines rues du village les ont déjà trouvés dans leur boîte aux lettres ; pour les autres ce sera sans doute en début de semaine, selon les conditions météorologiques. Chaque habitant de plus d 12 ans recevra ainsi une enveloppe contenant 10 masques chirurgicaux, jetables (mais pas n'importe où !...)

Décès du docteur Bonte

 

C'est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre le décès du docteur Jean-Luc Bonte survenu le 30 juillet à l’âge de 86 ans. Ayant succédé à son père Pierre BONTE, il fut longtemps le médecin de famille d’une grande partie des habitants de Picquigny et de ses environs. Jean-Luc BONTE était également très impliqué dans la vie locale de son village dont il fut premier adjoint du maire, Romain Zurek de 1996 à 2001 ; il fut en outre un des fondateurs de l’association “Les Amis de la collégiale“ dont il était vice-président. C'est son action qui permit le rapatriement des statues polychromes, des reliquaires et du mobilier liturgique de l’église actuellement exposés dans la chapelle dite de la vierge. À son épouse et toute la famille de Jean-Luc BONTE, nous adressons nos sincères condoléances.

 

Les obsèques du Dr. Bonte auront lieu dans la collégiale de Picquigny mardi 4 août à 10 heures.

Annulation du "Trail des vidames"

 Le 31/07/2020

 Après l'annulation de la course du château fort pour cause de Covid 19, c'est à grands regrets que les dirigeants du Running Club de Picquigny, sur proposition de son président Michel DENIS, ont renoncé à organiser la traditionnelle course nature du 11 novembre.

Pas d'interdiction formelle de la préfecture, mais des contraintes si lourdes (distance imposée entre les coureurs, suivi médical de chaque coureur pendant les 14 jours suivant la course et responsabilité du club en cas de contamination d'un coureur...) que la tâche est devenue impossible.

N.B. sur la photo, on reconnaît, en seconde position, Philippe Barbier, notre sympathique speaker qui anime chaque 13 juillet la course du château fort.

← (photo d'archive)

Poursuite des travaux sur les accès à la collégiale

21/07/2020

L'escalier Saint-Martin était devenu cahotique. Les marches, posées autrefois à même la terre avaient perdu leur alignement sous l'effet des inflitrations et des alternances gel-dégel. Les employés communaux, sous l'égide de Christophe Moniaux s'appliquent à tout remettre en ordre et à redonner une solide assise de béton aux blocs de grès qui composent l'escalier et dont certains pèsent 150 kg, voire plus. (sur la photo, les deux ouvriers utilisent la technique de la corde pour déplacer les lourdes dalles avant de les sceller sur un lit de béton).

Centre de loisirs d'été

Les contraintes sanitaires liées à la pandémie, même légèrement assouplies ont amené le conseil municipal, lors de sa séance du 3 juin à annuler l’accueil de loisirs de l’été 2020.

Toutefois, afin de venir en aide aux parents exerçant une activité professionnelle en dehors de leur domicile et n’ayant aucune autre solution pour la garde de leur(s) enfant(s), un accueil garderie fonctionnera du 6 juillet au 7 août.   

Télécharger la fiche d'inscription                                                                                                       

Pose d'enrobé sur une allée du cimetière

Le confinement avait arrêté les travaux de mise en accessibilité des cimetières. Ce mercredi 10 juin, les employés municipaux ont pu achever le travail avec l'aide de l'entreprise Delory.

Les élèves de CM2 iront au collège en septembre

26 élèves de la classe de CM2 quittent l'école de Picquigny pour entrer dès septembre au collège. Ils ont reçu en cadeau des cartes d'achat de fournitures scolaires offertes par la Mairie et par l'association des parents d'élèves, ainsi qu'un recueil des fables de La Fontaine offert par le ministère de l'Éducation Nationale.

Nous leur souhaitons à tous un heureux passage au collège et une scolarité réussie.

Le village refleurit

Le Covid-19 n'a fait que retarder un peu l'installation des fleurs par le maire et les employés municipaux qui ne sont pas restés inactifs durant le confinement, cultivant dans les serres communales les plantes à fleurs qui embellissent aujourd'hui notre village.