— L'actualité à Picquigny —


Une embarcation insolite sur la Somme à Picquigny

Une séquence du tournage de l'émission "Faut pas rêver" se déroule à Picquigny. La vedette en est la Deux CV flottante que l'animateur Philippe Gougler empruntera pour remonter le cours de la Somme de Picquigny à Amiens.

Cette embarcation peu banale a été concue et fabriquée par M. Amédée Lictevout, elle navigué déjà depuis de nombreuses années sur les rivières et canaux de tout l'hexagone.

L'entreprise agricole Beugnet de la Chaussée-Tirancourt a procédé à la mise à l'eau de l'hydro-véhicule.

Travaux en cours dans la commune de Picquigny

Pose de filets anti chutes de pierres au-dessus du parking de la grotte par les cordistes de l'entreprise

"expérience cordiste".

Remaniement important du trottoir rue de Saint-Pierre :

- L'assise de la clôture est renforcée par la confection d'une assise en béton coffré.

- Le trottoir en lui-même est totalement remanié pour permettre l'écoulement des eaux de pluies et délimiter des emplacement de stationnement à l'aide de pavés. Pose d'un revêtement bitumineux lundi 13 septembre.


Jeudi 2 septembre, c'était la rentrée des classes

Une belle journée s'annonce en ce jour de rentrée. Dominant les quelques bancs de brume matinale nimbant encore le village, l'école de la Vigne déjà baignée de soleil accueillait les 194 élèves accompagnés pour la plupart d'entre eux de leurs parents.

Des applaudissements accueillirent le discours de bienvenue de Caroline CAPEL rappelant au passage les règles de précautions sanitaires qui seront en vigueur en ce début d'année scolaires ; règles apparemment bien entrées dans les habitudes puisque pas un masque ne manquait tant aux enfants en âge de le porter qu'à leurs parents.

À toutes et tous, nous souhaitons une heureuse année solaire 2021-2022 et que cessent enfin les restrictions sanitaires pour retrouver pleinement le plaisir d'apprendre et celui d'enseigner.

1er septembre, prérentrée scolaire

L'équipe pédagogique au complet s'est préparée pour cette rentrée scolaire qui sera encore une fois impactée par les contraintes sanitaires.

194 élèves effectueront jeudi matin leur rentrée à l'école de Picquigny dite "de la Vigne".

Ils seront accueillis  par une équipe très stable, ditigée par Madame Caroline CAPEL, Madame Justine Poidevin retrouvant, pour sa part, le poste de coordinatrice pour l'ULIS. Une jeune stagiaire (à droite sur la photo) en formation alternée viendra par ailleurs épauler les assistantes maternelles.

Pendant ce temps, les employés municipaux s'affairent à rendre classes et espaces verts propres et accueillants.


Un jeune artiste à Picquigny !

Estéban Médina habite à Picquigny et fêtera ses 16 ans dans quelques jours. Son goût et ses aptitudes pour le dessin ne datent pourtant pas d'hier et c'est ce qui l'a conduit dès ses quinze ans à d'expatrier en Belgique pour y intégrer l'école Saint-Luc où il vient d'effectuer en tant qu'interne une première année en section "illustration".

Travailler sur papier et sur ordinateur ne satisfaisait plus tout à fait ce jeune grapheur qui brûlait d'exprimer son jeune talent en grandeur réelle.

Après s'être entraîné tout d'abord sur le mur de la maison de ses parents, rue Jean Choquet, il a présenté son projet  au maire, José Herbet, qui lui a tout de suite accordé l'autorisation  de décorer le mur de Parpaings jouxtant la salle des fêtes. Le thème de cette première œuvre fait une place à l'évocation des soldats du feu dont le local se trouve à proximité du mur qu'il embellit.

Messe en plein air du 15 août

Par chance, la pluie, cette année, ne menaçait pas de perturber la traditionnelle messe au parking de la grotte. Les fidèles, toujours aussi nombreux, se seraient presque plaints de l'ardeur du soleil à laquelle cet été ne nous avait pas vraiment habitués.

En l'absence du verre de l'amitié annulé par précaution sanitaire, Un flacon d'eau bénite fut offert (avec humour ?) par l'Abbé Nicolas et une brioche à chaque participant par la commune de Picquigny.

Nouveaux terrains à bâtir :

Deux parcelles de 717 et 800 m2 sises rue du château d'eau et rue du château (de part et d'autre du cimetière militaire anglais) sont déclassées du domaine public communal au domaine privé communal pour permettre leur vente à des particuliers.

 

• Accueil des mercredis :

Un sondage ayant été effectué auprès des parents d'élèves de l'école, il s'avère que le nombre d'enfants qui fréquenteront cet accueil est suffisamment important pour en justifier l'organisation.

L'amplitude de l'ouverture sera de 7h00 à 18h00 avec des activités de loisirs et d'aide aux devoirs de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00.

Le prix demandé sera de 7, 8 ou 9 euros pour une journée complète (avec ou sans garderie) selon quotient familial.

et de 5, 5,50 eu 6 euros pour une demi-journée (matin ou après-midi).

Le repas pris à la cantine coûtera 3,20 €.

Un concours de perche soleil !

 

Ils étaient 23 participants au concours de pêche du 14 juillet, organisé comme chaque année à l’étang communal dit « étang fermé ». Un nombre plus faible que les années précédentes, dû sans doute aux conditions météo peu favorables qui ont impacté le nombre de prises. (essentiellement des perches soleil considérées comme carnassiers nuisibles aux alevins des autres espèces de poissons.)

 

Résultat du concours 2021 :

 

-1er Pierre LONGUEMARRE

 

- 2ème Luc ROGER

 

- 3ème Alain POUSSET

 

- 4ème et meilleur jeune : Jérémy DUCROTOY

 

Avec la participation de notre conseiller départemental J.J. Stoter. Chaque participant reçut un filet garni offert par la commune.

 

Ils entrent entrent au collège

 23 élèves du CM2 dirigé par Mme Marianne Lefèvre effectueront leur rentrée scolaire au collège en septembre prochain. Ce sont :

Faustine BOULOUARD, Léo BRAUT, Mélyne BRIDEL, Quentin BUTEUX, Agathe CALAIS, Orlane CAMBIER, Ambre COUILLARD, Inès COUILLARD, Zoé COULON, Léa DELVAL, Jean DELVILLE-SARA, Maeron DUCLOS, Lucas DUPETIT, Hatem EL HADDADI, Robin LAMOURY, Mathis LELEU, Laurine LEQUIEN, Mathéo PELLETIER,

Théo PINABEL, Jules PONCHEL, Manolytho RABOUILLE-BOUCHER, Shanys VASSEUR, Loona WILLEMYNS.

Chacun d’entre eux a reçu plusieurs cadeaux : Un livre des Fables de la Fontaine offert par le Ministère de l’Éducation Nationale, une calculette de la part de l ‘association des parents d’élèves, une carte d’achat de 25 euros de fournitures scolaires offerte par le SIVOS (Syndicat à vocation scolaire) ainsi qu’une autre carte de 80 euros qui vient compenser un voyage prévu, malheureusement annulé pour cause de pandémie.

Concert de cuivres à la collégiale

Après les fanfares de la fête locale, autour des cuivres de l'école de musique du Val de Nièvre de fêter le retour à un peu de liberté, avec un concert (en plein air, par précaution sanitaire) donné jeudi 24 juin dans la cour de la collégiale dite "cour de la baille". Chance exceptionnelle : il a fait beau ce jour-là, entre deux jours de pluie ! Le public était ravi !

Dernière tranche de travaux au parking de la grotte

Le dernier compartiment, fortement endommagé, du mur situé en-dessous de l'ancien presbytère vient d'être démonté pour être entièrement restauré : parement de grès, pierres calcaires et briques derrière lequel sera coulé une épaisse couche de béton armé.

Ces travaux sont effectués entièrement en régie communale par l'équipe des employés municipaux. Des économies substantielles sont ainsi réalisées.

Simultanément se poursuit la pose d'enrobés sur les trottoirs de la rue du vieux Chauffour, suite à l'effacement des réseaux électriques et de télécommunications.

Décès de M. Patrice DIEU

Deux jours à peine près la disparition de Paul FOURQUIER, nous venons seulement d’apprendre qu’un autre enfant du village vient de nous quitter : Monsieur Patrice DIEU, né le 14 décembre 1953 à PICQUIGNY, est décédé dimanche dernier.

Natif de notre village où il avait passé toute sa jeunesse, il s'était établi en région parisienne où il a effectué sa carrière professionnelle. Ses parents, Roland et Marcelle DIEU habitaient sur la place, à l’endroit même où réside Françoise DIEU, sa sœur à qui nous présentons nos sincères condoléances, ainsi qu’à toute la famille.

Paul FOURQUIER est décédé

 C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition, le deux mai, de notre ami Paul, qui durant plusieurs décennies incarna le football à Picquigny, en tant que joueur bien sûr, mais aussi, en qualité de responsable technique. Il fut refondateur, en 1958, du club local, l’AS Picquigny, dont il fut le président. Paul Fourquier fonda en outre le club des supporters de Philippe Ermenault qu'il présidait. Au total, plus de 70 années de passion au service du sport.

 

En 2002, la municipalité a voulu immortaliser cet engagement en donnant le nom de Paul FOURQUIER à son stade de football.

 

Son action et sa renommée dépassaient largement le cadre de notre village ainsi qu’en témoigna, Le 30 septembre 2006, la remise de la médaille d’or du district de la Somme des mains du président de district, Marcel Glavieux, en présence des représentants de tous les clubs du département.

 

La municipalité de Picquigny présente à son épouse Colette, à son frère Claude, à toute sa famille, ainsi qu’aux membres de l’ASP, ses plus vives condoléances.

 

Les obsèques de M. Paul FOURQUIER ont eu lieu vendredi 7 mai à 15 heures à la collégiale de Picquigny .

Décisions du conseil municipal

Pas de vacances pour le conseil municipal, qui, bien que privé de 6 de ses membres partis en vacances (mais dont 5 avaient donné pouvoir) s'est réuni mercredi pour délibérer notamment des points suivants :

• Désignation des lauréats du concours des maisons fleuries.

• Création de deux terrains à bâtir près de la rue du Château d'eau.

• Ouverture en septembre d'un accueil périscolaire pour les mercredis.

Club de la Détente : dernière séance avant les vacances

Le club de la détente, dont les membres sont tous dûment vaccinés, s'est réuni ce mardi pour un après-midi convivial, avant quelques semaines de vacances. Les jeux divers une fois rangés, place à un apéritif dinatoire auquel la présidente, Jeannine Benoit avait invité les membres du conseil municipal.

Daniel TERRIEZ est décédé

 

Nous venons d’apprendre le décès de Monsieur Daniel TERRIEZ qui, avec son épouse Yolande a tenu durant de longues années, de 1971 à 2010 le Café « Le Campanella ». Daniel et son épouse s’étaient retirés en janvier 2010 dans un village de l'Aveyron, mais restaient toujours de cœur à Picquigny. La municipalité présente à son épouse et à sa famille ses vives condoléances. (lire par ailleurs l’article de Lionel Herbet sur http://picquigny.free.fr).

Enfin la fête !

La réderie manquait bien sûr, mais la musique et les manèges étaient bien présents et même si le public était plus clairsemé qu'en d'autres occasions, les terrasses des cafés, accessibles depuis peu ne désemplissaient pas.

Samedi 12 juin, ce fut l'Arrach'Fanfare, formation humoristique et atypique qui ouvrait la fête avec des musiciens visiblement heureux de pouvoir enfin se produire devant un public. Ce soir-là, l'ambiance créée par ce groupe dynamique et convivial, était vraiment à la fête. Dimanche, ce fut le tour de trois autres formation d'animer les rues du village : La BADA MAX, l'HORTILLONNE de Camon et l'HARMONIE de MOLLIIENS-DREUIL.

Les travaux d'hiver des agents aux espaces verts :

Non, l'hiver n'est pas la saison d'inactivité pour les agents : entre le salage, les nettoyages et travaux divers, ils ont redonné vie à une calèche "jardinière". Travail de patience et de création : les photos parlent d'elles-mêmes...

Christophe Saint-Solieux

Restauration d'une vieille calèche

Travail de préparation du fleurissement dans le village :

La calèche attend sa sortie de l'atelier pour pouvoir être admirée des passants car elle sera "habillée" de jardinières fleuries, elles aussi confectionnées par les employés...La commune compte désormais 5 véhicules agricoles anciens non polluants, fleuris,...de quoi plaire aux promeneurs !

De gauche à droite :

Élagage des arbres aux arbords de l'aire de jeux résidence la Garenne ; les branches broyées feront un excellent paillage pour les massifs aux alentours ( broyage effectué par les agents de la CCNS) ; Création de massifs Chemin de Fourdrinoy ; les serres communales où sont cultivées les plantes à fleurs qui orneront bientôt les rues de notre village.

L'arrivée de la fibre optique se précise à Picquigny

Un imposant module (shelter)vient d'être mis en place à proximité du parking des Quatre Moulins en présence de nombreux élus, témoignant ainsi de l'importance de cette opération qui constitue une étape décisive vers le raccordement optique de Picquigny et de 21 communes voisines, dont les habitants pourront avoir accès à partir de juin 2022 à une connexion internet à très haut débit.

Le coût de raccordement de chaque habitation sera gratuit, pris en charge par le département, la CCNS et la Région via Somme numérique.

Les différents opérateurs internet ne manqueront pas de solliciter chaque foyer afin de proposer un abonnement à l'internet à très haut débit (abonnement qui sera vraisemblablement plus onéreux que celui actuel à l'ADSL.)

Terrain à bâtir

• Situation: rue du Marais à Picquigny

• Surface : 570 m2

• Raccordé eau et assainissement.

• Prix : 45 000 € (frais en sus)

• Renseignements en mairie de Picquigny.


Les travaux dans la commune

Petites précisions à propos de ces travaux :

- La photo ci dessus est déjà ancienne et les travaux ont bien avancé depuis.

- Il ne s'agit pas d'une réfection des joints, mais d'une recréation complète de ce mur avec armature métallique, béton, parement de silex, pierres blanches et briques ! (voir photo ci-dessous).

Pas de second marché

  Après en avoir délibéré lors de la séance du 14 avril, le conseil municipal de Picquigny ne s'est pas prononcé favorablement à la proposition de M. Niewiadomski de créer un autre marché que celui existant déjà le dimanche matin.
   Une majorité d'élus considèrent en effet que plusieurs des commerçant pressentis (Fruits et légumes, fleurs, boucherie voire rôtisserie) porteraient préjudice aux commerces existants. Des doutes ont en outre été émis quant à la viabilité d'autres commerces forains après les abandons notamment d'un fromager qui venait le dimanche, ainsi qu'un poissonnier qui  posait son étal les vendredis près de Carrefour Contact.

  La décision des élus n'est cependant pas irrévocable, pour le cas où un projet plus compatible avec les commerces locaux viendrait à être présenté.

J.P.Pierre

Un centre de vaccination intercommunal est en place à Flixecourt, salle du chiffon rouge.

Si vous avez 55 ans ou plus, ou si vous avez une pathologie dite "comorbidité",

vous pouvez le contacter au n° suivants :

09.75.82.70.64

06.07.28.87.99


Menaces de chutes de pierres près de la grotte

Les pluies abondantes alternant avec des gelées, ont quelque peu fragilisé la falaise surplombant la "grotte de Lourdes". Des blocs de craie se sont détachés de la paroi qui ont roulé jusque sur le parking. Des barrières ont donc été posées pour condamner les emplacements les plus exposés.

Simultanément, un autre risque d'éboulement, plus grave encore, est apparu sur la partie haute de la falaise, à partir d'une large brèche dans le mur de soutènement très ancien.

La pose de filets de protection a aussitôt été envisagée et une entreprise de cordistes contactée dont un représentant s'est rendu sur place (voir photos).

Une expertise par le BRGM (Bureau des recherches géologiques et minières) sera rendue nécessaire pour évaluer les possibilités de créer une assise dans la roche afin de restaurer à terme, le mur de soutènement.

Une première évaluation des risques et des protections à mettre en place vient d'avoir lieu.


Photos : J.P.PIERRE et Patrice PADÉ