— L'actualité à Picquigny —


Une nouvelle association est née à Picquigny

Si notre village peut déplorer la disparition de commerces et services, le dynamisme de ses habitants ne s'en trouve heureusement pas affecté. Il en est pour preuve l'activité de ses nombreuses associations dont la dernière en date vient de voir le jour : Alors que Picquigny est traversé par la Somme et possède une grande étendue d'étangs poissonneux, aucune société de pêche n'y avait plus son siège social. Voilà une lacune comblée avec la création de la "Gaule picqui(g)noise". (voir l'article du Courrier Picard reproduit ci-dessous).

Anne-Marie PARIS-LEROY cinquante ans de peinture !

Anne-Marie PARIS-LEROY, artiste peintre et docteur en Philosophie-Esthétique, avait choisi la collégiale de Picquigny pour une exposition retraçant ses cinquante années de peinture. L'artiste affectionne particulièrement le cadre prestigieux magnifique qu'offre la nef du XIIe siècle, les voûtes en croisée d'ogives du XVIe et le cadre verdoyant qui entoure l'édifice.

Lors du vernissage où en présence de M. Jean-Jacques Stoter, conseiller départemental, Mme PARIS-LEROY retraça le déroulement de sa longue carrière, la plaque de citoyenne d'honneur de la ville de Picquigny lui fut remise par Jeanpaul PIERRE, adjoint au maire et secrétaire des Amis de la Collégiale.

Madame PARIS-LEROY, quant à elle, remercia la commune et l'asociation pour leur accueil en leur offrant une suprbe "Vierge à l'enfant".

Photos : Patrice PADÉ et  J.P.PIERRE

Quelques une des œuvres exposées :

Le nuage de Rouen affecte la Somme... en pointillés !

Ci-dessous, la cartographie des 39 communes, dont la nôtre, qui seraient impactées par les retombées du nuage provoqué par l'incendie de Rouen. (En rouge : la commune de Picquigny).

Curieuse répartition !...

En attendant, les agriculteurs et maraîchers de ces communes devront mettre leurs productions en quarantaine jusqu'à l'obtention des résultats d'analyses officielles autorisant (ou non) leur vente au public..

École : reprise des activités périscolaires

Le retour à la semaine de quatre jours de classe allait-il entraîner l'abandon des activités périscolaires pratiquées depuis 2013 et le retour à une simple "garderie" après 16h30 ? Le conseil municipal a souhaité au contraire, maintenir des activités éducatives et de loisirs de qualité encadrées par des personnels qualifiés.

Un accueil les mercredis sera en outre mis en place avec restauration le midi pour les enfants dont les parents le souhaitent.

Cet accueil périscolaire sera mis en place dès lundi 16 s’effecuera sous la direction d’Ophélie BEDNARZ, assistée de Justine FRANÇOIS ainsi que d’animatrices : Manon PÉCOURT et Charlotte TROUILLET, titulaires du CAP petite enfance, Élisa MOISAN (BAFA) et Karine MILLE, stagiaire BAFA, Auxquelles s’ajouterons des intervenants extérieurs pour des activités spécifiques : Poney, comédie musicale (chant et chorégraphies), Kamishibaï (Lecture-écriture, sénarii, dessins), Ballon au poing et (peut-être) Jeu d’échecs. Une aide aux devoirs sera en outre mise en place à la demande et assurée par une enseignante de l’école qui s’est portée volontaire.

Un accueil est également prévu le mercredi de 6h30 jusqu’à 18h00 avec les mêmes animateurs dont le nombre sera fonction du nombre d’enfants inscrits.

Ces accueils font l’objet d’un Projet Éducatif de Territoire qui doit être validé par les autorités académiques, la DDCS et La CAF.

Une stèle à la mémoire de Maurice Bailleux

L’association Racines calcéennes en accord avec la mairie de Picquigny dévoilait ce samedi une plaque à la mémoire d’un Picquinois, Maurice Bailleux, victime des nazis le jour de la libération de Picquigny, pour avoir voulu participer, à la libération de sa commune.

Cette cérémonie, à laquelle asistaient M. Jean-Jacques Stoter, conseiller départemental, les maires de Picquigny et La Chaussée-Tirancourt, les porte-drapeaux du canton, des membres de la famille de Maurice Bailleux et de nombreux habitants du village, fut l’occasion pour nos historiens locaux, André Sehet et Jean-Pierre Delory, de relater avec grande précision la libération de notre village le 1erseptembre 1944. Une émouvante lettre de la fille de Maurice Bailleux, résidant à Nice et n'ayant pu effectuer le déplacement fut lue par Mme Sylviane Schwal.

Les orateurs successifs se sont accordés pour mettre en garde contre le danger d’un retour à une situation conflictuelle malgré 75 ans de paix en Europe. Le chômage, la montée des extrémismes, de la violence, dans les rues comme dans les stades constituant autant de signes très inquiétants pour le maintien de la paix.

15 août : la pluie n'a pas effrayé le pèlerin !...

La vierge que vénèrent les catholiques a su retenir l'eau des nuages, pourtant menaçants et sa fête n'a pas été gâchée. Et les fidèles sont venus au moins aussi nombreux que les autres années au parking de la grotte assister à la messe en plein air dite par Nicolas Jouy (certains avaient tout de même apporté un parapluie...)

Tout s'est bien passé et la pluie a patiemment attendu que la messe fut dite et la brioche partagée pour commencer à tomber.

Madame JACQ nous a quittés

Nous venons d'apprendre avec tristesse le décès ce mercredi 7 août de Madame Françoise Jacq qui résidait rue de la Vigne à Picquigny. Son mairi, Jean-Pierre Jacq, l'avait précédée dans le trépas il y a presque huit ans.

Madame Jacq avait travaillé à la maison de retraite de Picquigny. Elle était médaillée de la famille française.

À ces enfants, Marie-Pierre, Céline, Jean-François et Benoît, à toute sa famille, nous présentons nos condoléances émues.

Les obsèques de Madame Françoise Jacq auront lieu lundi 12 août à 15 heures en la collégiale de Picquigny.

ÉCOLE :

Lire l'interview de la nouvelle directrice

par Lionel Herbet

Maurice Ternois nous a quittés

Nous venons d’apprendre avec grande tristesse le décès de notre ami Maurice TERNOIS survenu dans la nuit de samedi à dimanche à l’hopital d’Amiens.

Maurice a rendu, durant de nombreuses années de nombreux services à la commune, venant aussi régulièrement en aide à ses voisins de la rue des chanoines. Avec Claudette, son épouse, il veillait, dans le cadre de l’association paroissiale à ce que  l’église soit toujours en ordre et fleurie lors des offices. 

Sa gentillesse, son humour et sa joie de vivre nous manqueront énormément.

Nous présentons à son épouse et à toute sa famille nos condoléance émues.

Les obsèques de Maurice Ternois ont eu lieu jeudi 12 septembre à la collégiale de Picquigny.

José : prêt pour un quatrième mandat !

Il avait promis de se prononcer sur sa candidature le 9 août, jour de la saint Amour, comme celui qu'il porte à son village et veille de son anniversaire. Ce vendredi 9, c'est désormais chose faite, non sans avoir fait durer le suspens jusqu'au bout ; jusqu'au bout même de son discours, le plus long peut-être de ceux qu'il ait prononcé au cours de ces 18 dernières années.

Après avoir remercié ses adjoints et conseillers pour leur travail et leur implication dans le bon fonctionnement de la commune, le maire a rendu hommage aux présidents des associations de Picquigny, qui, par leur dynamisme et leurs actions apportent un aide précieuse à la municipalité et contribuent au rayonnement de notre village. 

Évoquant les réflexions qui ont précédé sa prise de décision, José Herbet a détaillé précisément les arguments pour et contre dont l'équilibre a longtemps motivé ses hésitations : L'âge qui avance, bien sûr, la vie familiale réduite voire perturbée, les vacances quasi inexistantes, les journées où tout va mal, où il les petits problèmes de certains administrés viennent inutilement empoisonner l'élu dans son travail. Mais il y a aussi des satisfactions : la réussite des manifestations organisées par la commune, les encouragements de bon nombre des Picquinois et le soutien des membres de son conseil. Et puis... sans parvenir à cacher son émotion, José a rappelé qu'être maire de son village natal était son rêve d'adolescent et qu'il ne fallait pas abandonner en chemin.

Parmi les personnes invitées, l'abbé Nicolas Jouy ne cachait pas son anxiété durant le discours, puis sa satisfaction une fois la candidature annoncée, lui qui avait promis à José de faire campagne en sa faveur s'il se représentait !

Accueils périscolaires et des mercredis 2019-2020

Suite au retour à la semaine de quatre jours de classe, le conseil municipal souhaite maintenir un accueil périscolaire de qualité et envisage également un accueil pour les mercredis. (voir plus de détail dans le bulletin d'infos d'août téléchargeable ici) et à la page "accueil périscolaire" de notre site.

Passerelle : fin du feuilleton ?

Le jugement du tribunal administratif, rendu le 25 juin dernier et lu en audience publique le 9 juillet, vient mettre un terme aux requêtes formulées par Geoffrey et Ludivine Saint-Yves, qui avaient exprimé leur mécontentement de voir s’installer une passerelle sur les rives de la vieille Somme, qui coule près de leur domicile. (Courrier Picard du 23 juillet)


À la pêche : les femmes et les enfants d'abord !

De gauche à droite : Jérémie DUCROTOY, Laurent CHIRAULT, Émilie DALLE, Martine DEHON, Mathéo MATHON.
De gauche à droite : Jérémie DUCROTOY, Laurent CHIRAULT, Émilie DALLE, Martine DEHON, Mathéo MATHON.

36 concurrents s'étaient donné rendez-vous à l'étang fermé pour le traditionnel concours de pêche du 14 juillet. Pas de grosses prises cette année, mais la révélation d'un vrai talent chez les dames et les très jeunes garçons... Deux dames et deux jeunes garçons de moins de 11 ans figurent dans le top 5 entourant Laurent CHIRAULT qui sauve l'honneur des anciens spécialistes de la discipline. 

1ère : Émilie DALLE

2ème : Laurent CHIRAULT

3ème : Martine DEHON

4ème : Jérémie DUCROTOY

5ème : Mathéo MATHON

Le résultat du concours de pétanque paraîtra demain

14 Juillet repas et bal

460 convives ! Le record encore une fois battu !

Il faut dire que le temps s'y prêtait, pas trop chaud, juste ce qu'il fallait de soleil. Et l'animation musicale encore une fois au top avec l'accordéon de Serge Carpentier, très en forme et Michel, incomparable crooner et trompétiste de grand talent. Quand, vers 17 heures il fallut se résoudre à ranger les instruments, le duo se prêta de bonne grâce à plusieurs rappels, tant le public aurait voulu que ce superbe après-midi se prolongeât.

Challenge Maurice HERLEIN

Les deux vainqueurs du challenge, en compagnie des enfants de Maurice Herlein, Marie-José et Jean-Marc, qui, en mémoire de leur père, leur ont remis les trophées.
Les deux vainqueurs du challenge, en compagnie des enfants de Maurice Herlein, Marie-José et Jean-Marc, qui, en mémoire de leur père, leur ont remis les trophées.

276 coureurs ont franchi cette année la ligne d'arrivée après avoir bouclé les 4 tours éprouvants de la course du château fort rebaptisée "Challenge Maurice Herlein" en hommage à son fondateur décédé au mois de mars dernier.

Si les deux favoris, Antoine Dubreucq et Mélanie Doutart l'ont emporté sans surprise, cette dernière a, en outre battu le record qu'elle détenait déjà depuis l'an dernier.

On notait la présence remarquée d'une délégation de judokas du club de Picquigny, ainsi que celle d'un vétéran des courses de longues distances en la personne de Claude Ansart, dossart n° 2, qui fut recordman de France des 100 km et accompagnait son fils Alexis bien parti pour suivre les traces de son père puisqu'il termina la course en quatrième position !

Quelques images de la course :

(agrandissement par clic)


Le judo fait son show

Samedi 29 juin, le Judo-club de Picquigny organisait la cérémonie annuelle de remise des grades. On sait que la progression de chaque pratiquant est sanctionnée par un changement de la couleur de la ceinture qui maintient fermée la veste du judogi, le vêtement de judo lequel ne comporte pour des raisons de sécurité ni boutons ni fermetures métalliques.

Durant tout l’après-midi, devant les parents venus en nombre, se sont succédé, selon une organisation impeccable, démonstrations et remises officielles de ceintures et diplômes aux jeunes judokas par les plus hauts gradés du club auxquels s’étaient joints des « ceintures noires » d’un club ami, le JC 80, d’Amiens.

Un club aux multiples facettes

C’est ainsi que les diverses activités du club présidé depuis deux ans par Olivier Desmons et entraîné par Vincent Constant ont été mises en lumière : le judo, bien sûr et les divers aspects de ses techniques, mais aussi le ju-Jitsu, la self-défense féminine, le judo adapté à un public handicapé, le taï-so santé, gymnastique douce pour tous âge (la doyenne des pratiquant vient de fêter ses 86 ans) lequel peut faire l’objet d’une prescription médicale et donc d’un remboursement par les mutuelles…

De l’art martial au judo ludique

Comment attirer et conserver les adhérents à une époque où le zapping devient la règle et le goût de l’effort part aux oubliettes ?

Les dirigeants du club qui, rappelons-le connaît une renaissance après une période de semi-abandon, ont donc imprimé un caractère festif et amusant tout en gardant le cérémonial strict qui sied aux arts martiaux ; c’est ainsi que certains pratiquants avaient revêtu des perruques et que quelques gags entrecoupaient les démonstrations plus sérieuses.

Autre activité mêlant astucieusement art martial et jeu, le « Chambara », sorte de combat au sabre mou pour lequel le port d’un casque impressionnant semble pourtant de rigueur, les « combattants » s’en donnant à cœur joie, se livrant à des assauts évoquant les anciennes batailles de polochon.

Une progression rapide

Grâce à ces innovations et à des efforts de communications variés et constants, le club compte à présent plus de 80 licenciés. Un résultat qui mérite d’être signalé.

M. Rémy Rifflart est décédé

Nous savions que son état de santé s’était rapidement dégradé, mais nous avons été douloureusement surpris d’apprendre que ce jardinier exemplaire venait de nous quitter, lui qui à 90 ans entretenait encore avec soin son potager et obtenait régulièrement un prix au concours communal pour le fleurissement de sa maison rue Jean Choquet. Rémy Rifflart fut plusieurs fois mis à l’honneur en tant que doyen du repas des aînés.

Lionel Herbet à brièvement retracé son passé et je le cite ici :

« Ses parents étaient agriculteurs dans le petit village du Pas de Calais dans lequel il était né : Fontaine-lès-Hermans. Ils se sont ensuite installés à la Chaussée-Tirancourt et Rémy Rifflart est devenu gérant de silos à la Coopérative la Confiance. Il a ensuite fait bâtir une maison rue Jean Choquet à Picquigny en 1955 et il y a toujours demeuré jusqu'à son hospitalisation. 

Les obsèques de Rémy RIFFLART auront lieu jeudi 4 juillet à 10 heures en l'église de Picquigny. »

À son épouse et à toute sa famille, Nous présentons nos sincères condoléances.

Samedi 22 juin, c'était la kermesse de l'école

Un temps splendide a présidé cette année à la kermesse de l'école où parents et grand-parents sont venus assister en grand si nombre qu'il a fallu organiser trois séances dans une salle polyvalente devenue trop petite pour les accueillir tous ensemble.

Ce n'est pas sans émotion que les élèves des CM1 et CM2 ont interprété leurs derniers chants sous la direction de MMes Maillard et Denier qui ne reviendront pas à l'école de Picquigny à la rentrée de septembre. (Voir l'article de Régis Sinoquet reproduit ci-dessous).

Le matin, ce sont les élèves des cours moyens, dirigés par MMes Maillard et Denier qui ont ouvert le spectacle avec plusieurs chants d'espoir et d'amitié.

L'après-midi les élèves du cycle 2 dirigés par Mme Pochet et accompagnés par trois flûtistes de école de musique du Val de Nièvre ont interprété un mini opéra en plusieurs tableaux.


Cornemuses, tambours, fanfares, blues et Rock à la fête...

Dimanche 9 juin, c'était la fête de Picquigny !

Et le maire m'avait pas lésiné sur les moyens pour offrir un exceptionnel spectacle musical des plus hauts en couleurs avec :

- L'harmonie de Quesnoy-Molliens-Villers

- La Bandalarache

- Le groupe House of Blues 

- Le Samarobriva Pipes & Drums

- Le Fianna Phadraig Pipe Band de Manchester.

qui ont, tout au lond de cette mémorable journée enchanté les yeux et les oreilles des centaines de spectateurs de Picquigny et d'ailleurs.

Les conseillers visitent la hutte de chasse de Pirémont

Le maire et des conseillers en compagnie des chasseurs à la hutte de Pirémont. (photos : J.P.PIERRE)
Le maire et des conseillers en compagnie des chasseurs à la hutte de Pirémont. (photos : J.P.PIERRE)

Samedi 1er juin, les chasseurs à la hutte et leur président Michel Roussel invitaient les membres du conseil municipal de Picquigny à une visite des aménagements réalisés par eux-même au terme de plusieurs mois de travaux. Les abords de la hutte, créée en 1968 et dont la toiture vient aussi d'être refaite, ont fait l'objet de profond remaniements : creusement de canaux d'écoulement de l'eau, désenvasement des sources  en forme de "puits tournants" alimentant le marais par le fond, création de petits ponts enjambant les canaux, sécurisation des accès à la hutte, déboisement, en partenariat avec le conservatoire des espaces naturels, de la végétation arbustive qui tend à fermer le marais en l'absence d'activités humaines...

Le marais de Picquigny, né d'un équilibre entre la nature et l'action humaine, constitue en effet un espace où règne un sentiment de calme et de sérénité. Il doit être préservé en tant que richesse patrimoniale de notre village et les chasseurs de Picquigny comptent parmi les principaux acteurs de cette préservation.

Élections européennes : forte participation à Picquigny

Plus de 58 % des électeurs de Picquigny sont venus voter ce dimanche :

Inscrit : 871

Votants : 509 (58,44%)

Exprimés : 477

Blancs ou nuls : 32

Ont obtenu :

Liste Bardella : 213 voix (44,65%)

Liste Loiseau : 55 voix (11,53%)

Liste Jadot 38 voix (7,95%)

Liste Aubry 38 voix (7,55%)

Liste Dupont Aignan 23 voix (4,82 %)

Liste Bellamy 19 voix (3,98%)

Liste Glucksmann 16 voix (3,35%)

Télécharger la feuille des résultats complets

Centre de loisirs d'été : les inscriptions sont ouvertes

Le centre de loisirs de Picquigny ouvrira ses portes lundi 8 juillet pour une durée de cinq semaines.

Voir le détail 

Géraniums : la météo ne gâchera pas la fête !

Les nuages menaçants et quelques giboulées n’ont pas détourné les nombreux visiteurs venus ce samedi matin assister à l’inauguration de la 24ème édition de la fête des géraniums.

La présence de MM. René Lognon, président de la communauté de communes Nièvre et Somme et Jean-Jacques Stoter, conseiller départemental, auprès de Jean-Paul Plez, l'organisateur, prouve bien que la renommée de cette manifestation dépasse très largement le territoire de Picquigny et de l’intercommunalité, pour s’étendre au-delà même du département. La fête des géraniums comme l’a souligné René Lognon, contribue donc au rayonnement de la communauté des communes toute entière à travers celui d’une de ses communes les plus attractives sur le plan patrimonial et touristique.

Des géraniums, bien entendu, mais aussi du maraîchage bio et de nombreux et savoureux produits de Picardie comme de diverses régions de France. Et l'occasion aussi de découvrir le talent ignoré jusqu'ici de Mme Catherine Quertier,  venue exposer les œuvres de faïence qu'elle confectionne durant les loisirs que lui laisse son travail de professeur des écoles à Picquigny.

 

Décès de M. Jean ROUSSEAU

 

Nous apprenons avec tristesse la disparition de Monsieur Jean ROUSSEAU qui résidait rue Jean Choquet à Picquigny.

Il était, depuis de nombreuses années, membre de la commission fiscale communale.

À sa veuve et à sa famille, le conseil municipal présente ses vives condoléances.

26 avril 2019

Le printemps de la collégiale résiste au mauvais temps

Malgré le mauvais temps de ce week-end (ou peut-être aussi un peu grâce à lui) les visiteurs semblent n'avoir jamais été aussi nombreux qu'à cette dixième édition de l'exposition de peintures et sculptures organisée par les "Amis de la Collégiale de Picquigny". Le record des ventes de tableau à également été battu, la grisaille du ciel incitant sans doute les visiteurs à faire provision de couleurs vives et de chaleur...

Pour cette dixième édition, qui marque aussi de dixième anniversaire de l'association, plusieurs prix ont récompensé les peintres exposants.

Photo ci-dessous : les lauréats des différents prix en compagnie, à droite de MM. Jean-Jacques STOTER, conseiller départemental, Nicolas JOUY, abbé de la paroisse, et Philippe Bruneel, Président des Amis de la Collégiale.

• Le prix du public revient à M. Michel STANNARD qui obtient également le premier prix spécial "Château et collégiale" ex aequo avec M. André HIESSE ; le troisième prix revenant à M. Gérard CLAUSMANN.

• Prix de l'association et de la commune de Picquigny :

1er prix : Mme Lydie EVRARD ; 2ème prix : Mme Brigitte PICHON ; 3ème prix : Mme Annie DESHAYES ; 4ème prix : Mme Nicole CASTELLONESE-ANDREAE.

• Le prix Patrice LENNE revenant à  M. Gabriel ÉTROIT et celui du conseil départemental à M. Thierry GRAINE.

Vernissage très réussi pour un Xe printemps

Les Amis de la collégiale et leur président, Philippe Bruneel peuvent se réjouir du grand succès remporté par la réception d'ouverture de leur dixième exposition de peintures et sculptures.

La nef de l'église suffisait à peine à accueillir les nombreux amateurs d'arts venus admirer les œuvres de 65 artistes exposants auxquels s'ajoutent les élèves des CM1 et CM2 à qui la chapelle Saint Sébastien était consacrée.

Le thème principal de l'exposition de cette année, "château et collégiale de Picquigny" a largement inspiré les artistes confirmés tout comme les peintres en herbe qui ont fait preuve d'une créativité prometteuse et se sont  investis dans la réalisation et la présentation de l'exposition. Les visiteurs peuvent admirer au passage le résultat des travaux qui viennent de s'achever sur l'entrée nord et la toiture du bas-côté refaites à neuf.

Nouveau bureau pour l'association des donneurs de sang

Lors de sa dernière assemblée générale, Dany Herbet avait mis un terme à 30 années de présidence de l'association des donneurs de sang.

Lors d'une nouvelle réunion, deux candidates au poste de présidente se sont manifestées : La vice-présidente Mme Brigitte Lequien et madame Marie-Noëlle Chirault. C’est avec 9 voix sur 12 que Brigitte Lequien a naturellement  été élue présidente entrainant de facto la démission de son mari du poste de trésorier qu’il occupait de longue date. Les séries de votes qui s’en sont suivies ont permis de désigner madame Isabelle Marlot en qualité de vice-présidente, Dany Herbet qui a finalement accepté de restée active emporte le poste de trésorière, elle sera secondée par Marie-Noëlle Chirault. Gildas Eveno conserve son poste de secrétaire tout comme Daniel Damerval son suppléant.  

Photo aimablement communiquée par Régis Sinoquet


Ouverture de la chasse (aux œufs) très fréquentée

Jeudi 25 avril, une battue géante s'est déroulée dans la pelouse de l'école de la Vigne à Picquigny. Les 220 jeunes chasseurs ont ratissé systématiquement chaque pouce carré de terrain et pas un seul œuf n'a échappé à leur sagacité gourmande. Un goûter attendait tout ce petit monde tandis que chacun recevait en outre une poule en chocolat distribuée par Christophe notre chef des services municipaux (cliquer pour agrandir l'image).

Armés de sacs et paniers, les jeunes chasseurs d'œufs attendent avec impatience le signal de départ.
Armés de sacs et paniers, les jeunes chasseurs d'œufs attendent avec impatience le signal de départ.

Clubs sportifs sur les nouvelles capsules de champagne

 

À l'approche de la fête des géraniums, MM. Jean-Paul PLEZ, organisateur de la manifestation et Claude CRÉPIN, représentant les Champagnes Philippe Mallet, on présenté les capsules qui coifferont les bouteilles de champagne proposées dès les 4 et 5 mai.

Cette année, ce sont les associations sportives de Picquigny qui sont mises à l'honneur ; c'est ainsi que vous pourrez reconnaître les visages de MM. Gérald Brézin et Gérard Benoit pour "Picquigny Pétanque", de MM. Yohan Beldame et Philippe Vermersch pour le canoë-kayak, de MM. Olivier Desmons et Vincent Constant pour le Judo-club de Picquigny, de MMmes Céline Delporte et Léone Décavé pour "Gym-Forme" et de Mme et M. Frédéric Bleux pour le club vététiste, "les Blaireaux de Picquigny".

Donneurs de sang : Dany Herbet passe la main

L’assemblée Générale annuelle de l’Amicale des Donneurs de Sang qui s’est tenue vendredi 12 avril revêtait un caractère exceptionnel et chargé d’émotion puisque c’était la dernière AG présidée par Madame Herbet, laquelle a souhaité quitter ses fonctions après trente années à la tête de l’association.

• 178 dons ont été enregistrés en 2018, ce qui est en léger retrait par rapport à l’année précédente. Cette légère déception est cependant compensée par l’arrivée de 4 nouveaux donneurs et par le bon résultat du premier don de 2019 avec 49 donneurs.

• Au-delà de son but premier, l’association des donneurs de sang de Picquigny considère qu’elle a pour rôle de créer du lien social et s’implique fortement dans la vie du village ; c’est ainsi qu’elle participe activement aux manifestations organisées par les autres associations ainsi qu’aux différentes commémorations.

• L’association, qui fait partie des 25 que compte notre département organisait en 2018, le congrès départemental des donneurs de sang.

• Elle a participé comme indiqué plus haut à toutes les commémorations organisées par la mairie de Picquigny. Elle a apporté à hauteur de 1000 euros sa contribution financière à un voyage organisé à Verdun pour les enfants du centre de loisirs dans le cadre du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale.

Au cours de la séance, l’association a eu le plaisir d’accueillir deux nouveaux membres parmi les personnes présentes dans la salle.

Pour ces trente années de dévouement à son association, Madame la présidente, Dany Herbet a reçu la plaque d’honneur de la ville de Picquigny, ainsi que la médaille départementale, remise par M. Jean-Jacques Stoter, conseiller départemental et fidèle donneur lui-même.

Dans l’attente de l’élection du futur président pour laquelle les candidatures manquent encore, Mme Becquet, vice-présidente de l’UD 80, assurera l‘intérim.

Dany Herbet, au centre, entourée de Mme Becquet de L'UD 80, de MM. J.J. Stoter et José Herbet et de plusieurs membres de l'association dont Mme Lequien, vice-présidente, M. Éveno, secrétaire et M. Lequien, trésorier.

Carnet rose :

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de Lucie Coulon,

fille de Laëtitia, notre bibliothécaire-postière et de Pascal, également employé de la commune de Picquigny.

Félicitations aux heureux parents.

Nouveau poissonnier

Décès de Maurice Herlein

Maurice vient de nous quitter alors qu’il était hospitalisé depuis plusieurs jours, vaincu par la maladie contre laquelle il n’avait jamais désespéré de remporter une victoire de plus. Tout le monde à Picquigny et dans le département de la Somme connaissait sa passion pour la course à pied et sa volonté inébranlable pour revenir à son meilleur niveau lors des nombreux accidents de la vie qu’il a dû surmonter.

Figure locale, Maurice Herlein fut, entre 1977 et 1983, conseiller municipal de Picquigny, village qu’il n’a jamais quitté et pour lequel il a beaucoup œuvré, restaurant notamment bénévolement deux chapelles dont celle de Notre-Dame-de-Montligeon, en face de la gendarmerie. Maurice est en outre le créateur de la course des 25 km de Picquigny et surtout, de la course du château fort qui a lieu chaque 13 juillet et à laquelle il a participé personnellement chaque année jusqu’en 2016. Maurice aurait eu 88 ans au mois de juin.

À son épouse Anne-Marie, à sa fille Marie-José, employée de la commune, ainsi qu’à toute la famille, nous présentons nos condoléances émues.

Les obsèques civiles de Maurice Herlein ont eu lieu le 30 mars à 11 heures au cimetière de Picquigny en présence d'une foule nombreuse.

Réseau des Aides maternelles

Réception (partielle) des travaux

Le marais ne devrait pas être un dépotoir !

Dans le cadre de l'opération "Hauts de France propres", une une vingtaine de bénévoles  se sont donné rendez-vous samedi 24 mars à l'entrée des marais de Picquigny afin de de procéder au ramassage de ce que la négligence et l'incivilité de certains y avait déposé comme déchets en tous genres. C'est ainsi qu'une quarantaine de sacs ont été collectés représentant plus de 200 kg de détritus.

Photo aimablement communiquée par Régis Sinoquet
Photo aimablement communiquée par Régis Sinoquet

Deux maraîchers, deux marchés bio à Picquigny

Les vendredis de 17h à 19h. (et bientôt aussi les mercredis), François DELPORTE vous accueille dans la ferme de ses grands-parents, en face de la bibliothèque.

Le samedi matin, Emmanuel Bance tiens un stand devant la mairie. où il propose les premières salades de la Ferme du château (rouge grenobloise et blonde d'hiver), poireaux, betteraves, oeufs, cidre .... 


 La traditionnelle cérémonie des vœux du maire s’est déroulée dimanche 6 janvier, devant une assistante un peu moins nombreuse que d’habitude. Le tirage de la tombola de la 18e quinzaine commerciale qui a suivi les vœux du maire avait pourtant de quoi attirer un public nombreux avec 6 000 euros de lots et bons d’achat attribués et 19 000 billets introduits dans les urnes réparties dans les commerces du village.

Les résultats complets de quinzaine commerciale seront prochainement publié sur ce site ainsi que dans le prochain bulletin municipal à paraître vers le 20 janvier.

École : retour à quatre jours

Les représentants des parents d'élèves le souhaitaient dans leur grande majorité, les enseignantes étaient partagées et lors de la réunion du conseil municipal de mardi 26 mars, ce fut aussi le pragmatisme qui incita l'assemblée à voter à l'unanimité le retour à quatre jours de classe à partir de la rentrée de septembre 2019. Car l'accueil périscolaire à un coût important avec un budget annuel d'environ 80 000 €, en grande partie abondé jusqu'en septembre par les aides de l'état et de la CAF, aides qui seront diminuées pour les unes voire supprimées l'année scolaire prochaines. D'autre part, les élus ne souhaitaient pas que la commune de Picquigny demeure la seule dans le département à conserver un rythme de quatre jours et demi. La municipalité souhaiterait cependant continuer de proposer moyennant une participation des familles la plus modique possible, des activités ludiques et éducatives durant la pause de midi et le soir après 16h30. Des pourparlers sont engagés avec la Caisse d'allocations familiales afin de déterminer les modalités et le montant des aides possibles pour y parvenir.

Les nouveaux horaires d'école seraient vraisemblablement les suivant : 8h30 - 12h00 et 14h00 - 16h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

J.P.Pierre