Paul FOURQUIER est décédé

 C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition, le deux mai, de notre ami Paul, qui durant plusieurs décennies incarna le football à Picquigny, en tant que joueur bien sûr, mais aussi, en qualité de responsable technique. Il fut refondateur, en 1958, du club local, l’AS Picquigny, dont il fut le président. Paul Fourquier fonda en outre le club des supporters de Philippe Ermenault qu'il présidait. Au total, plus de 70 années de passion au service du sport.

 

En 2002, la municipalité a voulu immortaliser cet engagement en donnant le nom de Paul FOURQUIER à son stade de football.

 

Son action et sa renommée dépassaient largement le cadre de notre village ainsi qu’en témoigna, Le 30 septembre 2006, la remise de la médaille d’or du district de la Somme des mains du président de district, Marcel Glavieux, en présence des représentants de tous les clubs du département.

 

La municipalité de Picquigny présente à son épouse Colette, à son frère Claude, à toute sa famille, ainsi qu’aux membres de l’ASP, ses plus vives condoléances.

 

Les obsèques de M. Paul FOURQUIER ont eu lieu vendredi 7 mai à 15 heures à la collégiale de Picquigny .

Les travaux dans la commune

Petites précisions à propos de ces travaux :

- La photo ci dessus est déjà ancienne et les travaux ont bien avancé depuis.

- Il ne s'agit pas d'une réfection des joints, mais d'une recréation complète de ce mur avec armature métallique, béton, parement de silex, pierres blanches et briques ! (voir photo ci-dessous).

L'arrivée de la fibre optique se précise à Picquigny

Un imposant module (shelter)vient d'être mis en place à proximité du parking des Quatre Moulins en présence de nombreux élus, témoignant ainsi de l'importance de cette opération qui constitue une étape décisive vers le raccordement optique de Picquigny et de 21 communes voisines, dont les habitants pourront avoir accès à partir de juin 2022 à une connexion internet à très haut débit.

Le coût de raccordement de chaque habitation sera gratuit, pris en charge par le département, la CCNS et la Région via Somme numérique.

Les différents opérateurs internet ne manqueront pas de solliciter chaque foyer afin de proposer un abonnement à l'internet à très haut débit (abonnement qui sera vraisemblablement plus onéreux que celui actuel à l'ADSL.)

Décès de M. Patrice DIEU

Deux jours à peine près la disparition de Paul FOURQUIER, nous venons seulement d’apprendre qu’un autre enfant du village vient de nous quitter : Monsieur Patrice DIEU, né le 14 décembre 1953 à PICQUIGNY, est décédé dimanche dernier.

Natif de notre village où il avait passé toute sa jeunesse, il s'était établi en région parisienne où il a effectué sa carrière professionnelle. Ses parents, Roland et Marcelle DIEU habitaient sur la place, à l’endroit même où réside Françoise DIEU, sa sœur à qui nous présentons nos sincères condoléances, ainsi qu’à toute la famille.

Pas de second marché

  Après en avoir délibéré lors de la séance du 14 avril, le conseil municipal de Picquigny ne s'est pas prononcé favorablement à la proposition de M. Niewiadomski de créer un autre marché que celui existant déjà le dimanche matin.
   Une majorité d'élus considèrent en effet que plusieurs des commerçant pressentis (Fruits et légumes, fleurs, boucherie voire rôtisserie) porteraient préjudice aux commerces existants. Des doutes ont en outre été émis quant à la viabilité d'autres commerces forains après les abandons notamment d'un fromager qui venait le dimanche, ainsi qu'un poissonnier qui  posait son étal les vendredis près de Carrefour Contact.

  La décision des élus n'est cependant pas irrévocable, pour le cas où un projet plus compatible avec les commerces locaux viendrait à être présenté.

J.P.Pierre


Menaces de chutes de pierres près de la grotte

Les pluies abondantes alternant avec des gelées, ont quelque peu fragilisé la falaise surplombant la "grotte de Lourdes". Des blocs de craie se sont détachés de la paroi qui ont roulé jusque sur le parking. Des barrières ont donc été posées pour condamner les emplacements les plus exposés.

Simultanément, un autre risque d'éboulement, plus grave encore, est apparu sur la partie haute de la falaise, à partir d'une large brèche dans le mur de soutènement très ancien.

La pose de filets de protection a aussitôt été envisagée et une entreprise de cordistes contactée dont un représentant s'est rendu sur place (voir photos).

Une expertise par le BRGM (Bureau des recherches géologiques et minières) sera rendue nécessaire pour évaluer les possibilités de créer une assise dans la roche afin de restaurer à terme, le mur de soutènement.